Tvo Tiltil

Will Smith & Martin Lawr Say ‘Bad Boys For Life’ Smith & Martin

Tvotiltil By Tvotiltil -Jun 12, 2021 0

Colorés, envahissants, gluants… Avec ses petits monstres, Andrew Rae envisage le smartphone comme un portail entre le virtuel et le réel, duquel s’échappent des formes de vie inconnues. Pour réaliser sa série intitulée “Phone Buddies”, l’illustrateur établi à Londres a associé son talent à celui du photographe Ruskin Kyle afin d’ancrer ses créations dans le réel. Ce dernier a immortalisé des passants dans les rues londoniennes qui gardaient leurs yeux rivés sur l’écran de leur smartphone, avant qu’Andrew Rae n’ajoute ses monstres sur les images. Pop et colorée, leur collaboration invite à réfléchir sur le lien que nous entretenons avec nos écrans.

Photo: Shutterstock

Colorés, envahissants, gluants… Avec ses petits monstres, Andrew Rae envisage le smartphone comme un portail entre le virtuel et le réel, duquel s’échappent des formes de vie inconnues. Pour réaliser sa série intitulée “Phone Buddies

Photo: Shutterstock

Discovering Sydney’s See Attractions line

Lo managed to make it hers for $28 million. As the Bronx native acquires a new home in California, she is trying to sell a gated compound in the Golden State. The 17,000 square-foot Hidden Hills property with mountain views boasts nine bedrooms, including a master suite with private terrace and an entertainment wing, which includes a 20-seat theater, dance studio and recording studio. China’s youngest female billionaire.

“Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat”

Lo managed to make it hers for $28 million. As the Bronx native acquires a new home in California, she is trying to sell a gated compound in the Golden State. The 17,000 square-foot Hidden Hills property with mountain views boasts nine bedrooms, including a master suite with private terrace and an entertainment wing, which includes a 20-seat theater, dance studio and recording studio.

Colorés, envahissants, gluants… Avec ses petits monstres, Andrew Rae envisage le smartphone comme un portail entre le virtuel et le réel, duquel s’échappent des formes de vie inconnues. Pour réaliser sa série intitulée “Phone Buddies”, l’illustrateur établi à Londres a associé son talent à celui du photographe Ruskin Kyle afin d’ancrer ses créations dans le réel. Ce dernier a immortalisé des passants dans les rues londoniennes qui gardaient leurs yeux rivés sur l’écran de leur smartphone, avant qu’Andrew Rae n’ajoute ses monstres sur les images. Pop et colorée, leur collaboration invite à réfléchir sur le lien que nous entretenons avec nos écrans.

Ordered list

  1. At vero eos et accusamus et iusto odio dignissimos
  2. Et harum quidem rerum facilis est et expedita distinctio.
  3. Nam libero tempore, cum soluta nobis est eligendi optio.

Unordered list

  • At vero eos et accusamus et iusto odio dignissimos.
  • Et harum quidem rerum facilis est et expedita distinctio.
  • Nam libero tempore, cum soluta nobis est eligendi optio.

Colorés, envahissants, gluants… Avec ses petits monstres, Andrew Rae envisage le smartphone comme un portail entre le virtuel et le réel, duquel s’échappent des formes de vie inconnues. Pour réaliser sa série intitulée “Phone Buddies”, l’illustrateur établi à Londres a associé son talent à celui du photographe Ruskin Kyle afin d’ancrer ses créations dans le réel. Ce dernier a immortalisé des passants dans les rues londoniennes qui gardaient leurs yeux rivés sur l’écran de leur smartphone, avant qu’Andrew Rae n’ajoute ses monstres sur les images. Pop et colorée, leur collaboration invite à réfléchir sur le lien que nous entretenons avec nos écrans.

[yikes-mailchimp form=”2″]

Colorés, envahissants, gluants… Avec ses petits monstres, Andrew Rae envisage le smartphone comme un portail entre le virtuel et le réel, duquel s’échappent des formes de vie inconnues. Pour réaliser sa série intitulée “Phone Buddies”, l’illustrateur établi à Londres a associé son talent à celui du photographe Ruskin Kyle afin d’ancrer ses créations dans le réel. Ce dernier a immortalisé des passants dans les rues londoniennes qui gardaient leurs yeux rivés sur l’écran de leur smartphone, avant qu’Andrew Rae n’ajoute ses monstres sur les images. Pop et colorée, leur collaboration invite à réfléchir sur le lien que nous entretenons avec nos écrans.

Instagram Responsive Embed

Vimeo Responsive Embed

Twitter Responsive Embed

Colorés, envahissants, gluants… Avec ses petits monstres, Andrew Rae envisage le smartphone comme un portail entre le virtuel et le réel, duquel s’échappent des formes de vie inconnues. Pour réaliser sa série intitulée “Phone Buddies”, l’illustrateur établi à Londres a associé son talent à celui du photographe Ruskin Kyle afin d’ancrer ses créations dans le réel. Ce dernier a immortalisé des passants dans les rues londoniennes qui gardaient leurs yeux rivés sur l’écran de leur smartphone, avant qu’Andrew Rae n’ajoute ses monstres sur les images. Pop et colorée, leur collaboration invite à réfléchir sur le lien que nous entretenons avec nos écrans.